29.5 C
Dakar
vendredi, octobre 15, 2021

Mme le maire de Ville de Dakar Soham El Wardini, un sacre de femme !

Elle arrive un matin de septembre 2018 à la tête de la mairie de Dakar. Soham El Wardini, ce nom sonne comme une légende. Et parce qu’elle devient la première femme mairesse de la capitale sénégalaise, sa silhouette trône enfin comme un nimbe, au sein de la municipalité où son patronyme reste attaché à un combat, une marche dite glorieuse aux côtés de Khalifa Sall, le mentor célébré avec qui elle écrit l’une des plus belles histoires de la scène politique au Sénégal.
La tête haute, la parole solennelle, la toute nouvelle élue déclare : « Je suis fière d’être la première femme maire de la capitale du Sénégal ». Ce 29 septembre 2018, elle venait de battre deux adversaires de taille, dans le rang des hommes, pour confirmer son leadership dans cette institution où elle a eu à exercer depuis, exactement 19 mois, en tant que mairesse intérimaire en remplacement de Khalifa Sall, incarcéré dans l’affaire de la caisse d’avance de la mairie de Dakar.
Sa véritable histoire a commencé là, et bien plus que son parcours, elle consacre son double rôle plein de sens aux yeux de ses camarades, partisans du désormais ex maire de Dakar. Pour eux, on ne pouvait pas mieux choisir. Cette dame est charismatique, en plus de porter un plaidoyer fort avec le combat pour la justice et l’équité. Il s’agit d’un bel engagement pour la démocratie dans son pays en accord avec la bataille pour la libération d’un compagnon de lutte. Un homme dont les principes restent inchangés jusque dans les méandres de la détention.
Et pour Soham El Wardini, sa mission est, dès lors, une continuité de celle de Khalifa Sall. Elle conserve ainsi les mêmes équipes et va marquer cette institution de son empreinte.

DAKAR, SON DÉFI

Presque trois ans après, son bilan est visible. La dame de fer a trouvé un épanouissement à travers des mesures concrètes concernant la ville de Dakar. Elle l’avait dit. Elle l’a fait ! Dakar est en phase d’être une ville écologique, propre et résolument tourné vers le développement avec notamment des projets d’envergure qui lui donne un rayonnement de ville populaire.
Parmi des projets phares, on peut citer le plan de désengorgement de la capitale qui note d’ailleurs l’implication de la plupart des acteurs, convaincus enfin par la stratégie et les plans de la nouvelle élue.

LA MAIN SURLE CŒUR

Avec une âme profondément sociale, Soham El Wardini se rappelle que c’est pour sa communauté qu’elle a choisi de faire de la politique. L’ex professeure d’anglais et par ailleurs, enfant du terroir de Latmingué, dans le Saloum, ne manque pas d’avoir une oreille attentive. Après tout, elle est mère, elle est encore issue d’une grande fratrie de dix frères et sœurs. Ce qui lui confère un cœur à partager, à être là pour les autres.
« Elle a toujours montré un engagement citoyen fort. On la sollicite partout, dans toutes les organisations, même religieuses. Depuis qu’elle est toute petite, c’est elle qui représente la famille. Et encore aujourd’hui nous la voyons comme une maman, patiente et éduquée », a témoigné son frère, l’ex colonel de l’armée sénégalaise, Antoine El Wardini.
Dans les coulisses, on la voit encore dans son quartier de Karack servir des repas aux plus démunis. Dans le sillage, une traditionnelle bouillie de mil et du lait caillé qu’elle distribue dans le coin tous les vendredis lui confère un statut de dame de cœur qui a fini, ainsi, par nourrir tous les aventuriers qui croisent son chemin. Entre autres actions humanitaires, Soham El Wardini passe, définitivement, pour être l’un des plus grands mécènes de la capitale sénégalaise.

UN DESTIN LIÉ…À KHALIFA ABABACAR SALL

Si l’actuelle mairesse de Dakar est connue pour son bon cœur et son profil rassembleur, elle n’en demeure pas moins une personne de principe qui a choisi son camp. Soham El Wardini est connu pour être l’alliée fidèle de Khalifa Sall.


Avec l’ex maire de Dakar, elle a fait un long compagnonnage depuis la scission, en 2012, du Parti socialiste entre les partisans d’une participation à la coalition de l’actuel président libéral Macky Sall et les dissidents, dont l’un des leaders n’est autre que Khalifa Sall. Elle aura, auparavant, fait une belle apparition dans les rangs de l’Alliance pour les Forces du Progrès (AFP) de Moustapha Niasse dont elle a appartenu au bureau politique.
Plus tard, elle rejoint Khalifa Sall à la mairie de Dakar et devient adjointe à la culture. Depuis lors, elle ne l’a jamais quitté et peut se vanter d’avoir mené la barque jusqu’au bout.

PID/Vito

Related Articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Stay Connected

21,977FansLike
2,981FollowersFollow
0SubscribersSubscribe
- Advertisement -spot_img

Latest Articles