20 C
Dakar
samedi, avril 17, 2021

«Le chef de l’Etat va déclarer l’état de siège en 2024 et instruire les militaires à encercler les opposants et les populations…»

ALERTENEWS: Le projet de loi modifiant la loi 69-29 du 29 avril 1969 relatif à l’état d’urgence et à l’état de siège va être voté ce lundi à l’hémicycle.
Cependant pour beaucoup, les contours de cette loi ne sont pas encore dévoilés. Et pour le député de Bokk Guis Guis, « les députés ne doivent pas voter cette loi parce que la 69-29 du 29 avril 1969 avait déjà réglé les nouvelles mesures transmises à l’Assemblée nationale par le président Macky SALL ». Ainsi, Cheikh Abdou MBACKE Bara Dolly rejette cette loi qui, selon lui, ne veut que supprimer les prérogatives de l’Assemblée à savoir proroger le couvre-feu de 12 jours.
 
 
« Il y a des non-dits dans ce projet de loi. S’il passe à l’Assemblée Nationale, Macky SALL peut l’appliquer, dans le futur, selon ses intérêts et les députés n’y pourront rien. On nous parle d’état d’urgence et d’état de siège. Le chef de l’Etat va déclarer l’état de siège en 2024 et instruire les militaires à encercler les opposants et les populations pour déposer sa candidature à un troisième mandat. Ainsi, il va contraindre les forces vives à s ‘opposer à son diktat. Personne ne pourra plus sortir pour manifester dans la rue. A mon avis c’est une loi anti constitutionnelle. Seule l’Assemblée nationale est habilitée à restreindre les déplacements des citoyens. Mais le président Macky SALL veut arracher ce pouvoir à l’hémicycle », se désole-t-il.
Le député dit ne pas exclure de saisir la justice en cas de vote de la loi. « La bataille juridique sera déclenchée avant sa déposition prévue 6 jours plus tard. Nous allons l’attaquer au niveau du Conseil Constitutionnel », indique-t-il.
 
 
 
 
 
 
 
WALFNet

Related Articles

Ousmane Sonko sort de son mutisme et dénonce « les multiples violences que subissent les étudiants»

La photo prise hier à l’UCAD à l’heure de la rupture du jeûne a fait réagir le leader de Pastef qui, depuis la fin...

De Ziguinchor où je suis, je viens d’apprendre le décès du doyen des juges Samba Sall.

J'ai rencontré le doyen des juges Samba Sall pour la première fois en 2019 quand il m'envoya à la prison de Rebeuss. Le juge Samba...

Affaire Sonko-Adji Sarr/Les preuves à la table du juge: Le procès aura lieu

La médiation des chefs religieux et l’apaisement qui en a découlé n’y feront rien. En effet, rapporte le quotidien Kritik dans sa livraison de...

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Stay Connected

21,806FansLike
2,507FollowersFollow
0SubscribersSubscribe
- Advertisement -

Latest Articles

Ousmane Sonko sort de son mutisme et dénonce « les multiples violences que subissent les étudiants»

La photo prise hier à l’UCAD à l’heure de la rupture du jeûne a fait réagir le leader de Pastef qui, depuis la fin...

De Ziguinchor où je suis, je viens d’apprendre le décès du doyen des juges Samba Sall.

J'ai rencontré le doyen des juges Samba Sall pour la première fois en 2019 quand il m'envoya à la prison de Rebeuss. Le juge Samba...

Affaire Sonko-Adji Sarr/Les preuves à la table du juge: Le procès aura lieu

La médiation des chefs religieux et l’apaisement qui en a découlé n’y feront rien. En effet, rapporte le quotidien Kritik dans sa livraison de...

Samba Sall, la mort et nous… (Par Adama Gaye)

Ses yeux sont définitivement clos depuis hier, comme le seront les nôtres à une échéance inconnue. Le juge Samba Sall, dont la mort est...

Commission d’enquête: Le M2D dit avoir «pris acte»

 Le Mouvement pour la défense de la démocratie (M2D), un regroupement d’acteurs se réclamant de l’opposition et de la société civile, a indiqué avoir...