Une célébrité qui fait des confessions sur l’histoire de son viol, le fait est rare sous nos cieux pour être souligné quand cela arrive. Pourtant, c’est ce qu’a fait l’artiste chanteuse Lady Mounass

 

Dans une interview avec la chaine britannique BBC exploitée par Les Échos, l’artiste sénégalaise, connue pour son port vestimentaire hyper sexy, revient sur l’histoire douloureuse de son viol.

L’autrice de «Mbeur Dolé» et «Banana» confie trouver difficilement le sommeil depuis ce jour où sa vie a basculé. Sa famille, dit-elle, voulait qu’elle garde le silence sur son expérience. Et pire, l’un de ses agresseurs qui a été arrêté a été relâché sans inculpation.

C’est lors d’une interview filmée avec Seneweb, l’année dernière, que Lady Mounass a révélé la vérité par inadvertance. Les larmes aux yeux, la chanteuse refusera d’entrer dans les détails de cette histoire triste.

C’est ce qu’elle arrivera à faire lors de son face à face avec l’équipe de Bbc. L’artiste dit chanter pour évacuer sa tristesse, entonnant une chanson pas comme les autres, celle-ci porte en effet sur l’histoire de son viol.

«Je n’ai pas la force de me battre ; Même pas la force de discuter, j’ai perdu ma confiance ; Tu as pris ce qui m’était le plus cher ; S’il vous plaît s’il vous plaît, ayez de la considération pour les femmes», chante-t-elle.

«Je pleure souvent pour m’endormir» (Mettre en gras)

Lady Mounass est connue pour ses paroles coquines et son style sexy caractéristique, mais cette chanson est très différente. Elle détaille le traumatisme émotionnel qu’elle a subi après avoir été violée par deux hommes en 2011.

«C’est très difficile pour moi de chanter cette chanson sans accompagnement parce que les paroles sont une description de ce qui m’est réellement arrivé», dit-elle. Et d’ajouter : «Je pleure souvent pour m’endormir. Chaque jour, je vis avec la honte qui s’y rattache.»

Mais, le plus dur dans cette histoire, c’est sans doute le traitement qui a été réservé au dossier par la justice sénégalaise. En effet, selon elle, après cette mésaventure, elle est allée porter plainte à la police.

Toutefois, regrette-t-elle, l’un de ses agresseurs qui a été arrêté a été relâché sans inculpation. Aussi, elle confie que sa famille voulait qu’elle garde le silence sur ce qu’elle a vécu. Ce qu’elle a fait jusqu’à cette émission sur Seneweb lors de laquelle elle a révélé la vérité par inadvertance.

«La présentatrice n’arrêtait pas de me demander : ‘’vous semblez avoir un intérêt particulier pour cette question, vous semblez être particulièrement sensible à ce sujet’’. Et donc mes larmes ont commencé à couler et je n’ai tout simplement pas pu les contenir», confesse la chanteuse.

Cette révélation a envoyé des ondes de choc dans sa vie. Certains critiques ont suggéré que son style «provocateur» avait donné aux hommes la «mauvaise impression», tandis que d’autres ont affirmé qu’elle avait tout inventé comme un coup publicitaire.

«Certaines personnes ont essayé de dire que je ne le faisais que pour attirer l’attention – et cela m’a vraiment blessée. Ma propre famille m’a dit : ‘’c’est exactement pour ça qu’on t’a dit de ne pas en parler publiquement’’», déclare Lady Mounass.

Dans l’entretien, la chanteuse révèle que dans les semaines qui ont suivi, de nombreuses personnes l’ont contactée pour parler de leurs propres expériences d’agression sexuelle.

«Il y avait des histoires poignantes. Par exemple, une femme m’a dit qu’elle avait été violée par son grand-père ; une autre par son père et que sa mère avait refusé de la croire», révèle Lady Mounass.

Au fil des histoires, Lady Mounass a fini par devenir une porte-parole contre les violences sexuelles. Elle a rejoint une campagne gouvernementale, parcourant le pays pour sensibiliser à la violence sexuelle et au soutien juridique disponible pour les femmes. Sa chanson est devenue la bande originale de cette campagne.

 

Commenter

Please enter your comment!
Please enter your name here

*

code