Dans la salle de réunion du ministère de la santé et de l’action sociale, s’est déroulée la passation de services entre Abdoulaye Diouf Sarr et Marie Khémesse Ndiaye.
La rencontre a eu lieu dans une atmosphère empreinte d’émotion alimentée par le départ du désormais ex-ministre de la santé et de l’action sociale, Abdoulaye Diouf Sarr.

Abdoulaye Diouf Sarr a profité de l’occasion de ce  matin pour présenter ses condoléances aux familles des onze bébés qui ont perdu la vie dans l’incendie à l’hôpital de Tivaouane, à l’origine de son licenciement.

« En ces circonstances, mes premiers mots vont aux familles des onze bébés partis dans l’incendie de l’Unité de Néonatologie de l’Hôpital Mame Abdoul Aziz Dabakh de Tivaouane. Je veux, encore une fois, partager avec elles leur douleur et leur réitérer mes sincères condoléances. Notre vocation commune est de sauver des vies. Cependant, il arrive que le Maitre des Destins en décide autrement ; c’est toujours une épreuve pour nous et pour les familles.», a d’abord lancé le ministre sortant.

Pour autant, le désormais ex-ministre de la Santé s’est glorifié du travail qu’il a abattu au sein du ministère.

« De 2017 à 2022, sans discontinuer, j’ai exercé la fonction de Ministre de la Santé et l’Action sociale. Je l’ai fait avec dévouement, avec aussi la volonté de servir mon pays et de mettre en œuvre la politique de santé et d’action sociale définie par Son Excellence Monsieur Macky SALL, Président de la République », s’est réjoui le prédécesseur de . Marie Khémesse Ndiaye

Poursuivant ses mots de reconnaissance et de remerciement du personnel de la santé, Diouf Sarr ajoute : « Je voudrais remercier tous mes collaborateurs qui m’ont accompagné, qu’ils soient du niveau central ou du niveau déconcentré. J’aurai aimé les citer tous pour leur faire part de ma satisfaction dans cette collaboration. Ensemble, nous avons fait face à tant de défis, les uns plus complexes que les autres. La pandémie de covid-19 est un de ces nombreux défis», a reconnu le ministre Diouf Sarr avant d’adresser ses remerciements au président de la République.

« Je remercie le chef de l’État qui m’a fait confiance depuis 2017 à ce poste. Mais au-delà même de ce poste, il m’a toujours fait confiance dans d’autres postes. Cependant, nous pouvons être fiers de ce que nous avons réalisé. J’exprime ma reconnaissance à tous les agents et personnels du ministère de la santé et de l’action sociale. L’œuvre humaine n’est jamais parfaite. D’autres défis restent à relever et je n’ai aucun doute que ce défi sera relevé par mon successeur dont je connais bien les compétences », dira le ministre sortant.

avec sudonline

Commenter

Please enter your comment!
Please enter your name here

*

code