20 C
Dakar
mardi, avril 20, 2021

Entretien avec le génie de la mode sénégalaise, KMG: «je n’ai pas de limites sur la création qui est l’art et pour moi l’impossible est bien possible»

ALERTENEWS: KMG est un styliste, un artiste doué qui ne cesse d’impressionner le monde de la mode à travers ses créations uniques d’une beauté rare. De son vrai nom Ibrahima Diagne, le jeune Rufisquois est considéré comme l’un des meilleurs du Sénégal, de nos jours.
Dans un entretien accordé à la rédaction d’alertesn.com, le jeune talent a livré le secret des ses merveilleuses créatures et les signes mystiques qui l’ont poussé à épouser ce métier de geni. Il a ensuite raconté son passage au Maroc en 2018 au Festival International de la mode africaine (FIMA). Il s’est souvenu de ses beaux jours au pays des chérifs, à côté des grandes pointures de la mode.
Les mois de confinement de la mode à cause de la covid-19 ne l’ont pas empêché de multiplier les créations. Et pour innover, sa future création sera accompagnée d’un livre où le jeune styliste va allier littérature et mode.

Ci dessous l’intégralité de l’entretien

Qui est KMG ?

Un jeune Africain originaire de Rufisque, Dakar passionné de mode dès le bas âge.
Attaché à ma mère, très têtu à l’enfance, elle m’a amené dans un atelier traditionnel pour y passer les grandes vacances. A la fin, pensant à la situation de ma famille très difficile, j’ai décidé d’y tester et en faire une carrière

Pourquoi le choix de la mode ? Qu’est qui vous a inspiré à exercer ce métier qui demande autant de réflexion profonde ?

Dans un rêve où j’étais dans la cour de notre maison familiale, je ramassé des pièces de monnaie et un esprit est venu me taper à la main et me dit d’aller apprendre pour mieux recevoir ce que me réserve l’avenir.

Au réveil avec mon ami Moctar on est allé chercher une école de mode pendant deux jours dans la capitale et c’est au deuxième que nous trouvé celle qui pouvait me correspondre tardivement parce qu’ayant rien dans les poches à 24h de clôture des inscriptions et c’est au chemin du retour qu’on m’a appelé pour un marché qui aller pouvoir me permettre de payer d’assurer ma scolarité. Après obtention de mon diplôme je suis allé apprendre l’anglais commerciale.

Vous avez représenté le Sénégal au Maroc en 2018(…), pouvez vous revenir sur cet événement qui a regroupé les grands du monde?

Bien sûr c’était en 2018 au FIMA ( Festival international de la mode Africaine). Le plus grand rendez-vous Africain de mode où j’étais représentant de Sénégal au concours des jeunes stylistes (Voir ci-dessous, la collection présentée). C’était un plaisir d’y participer. J’y ai gagné beaucoup d’expériences et j’y ai fait beaucoup de belles connaissances.

Avez vous reçu des soutiens des autorités sénégalaises ?

Non, nous avions écrit au ministère de la culture, le mairie de la ville de Rufisque et la Sococim industries sans suite, pour les collections et touts les frais j’y suis parti avec les propres moyens de ma mère et moi.

Aujourd’hui on vous décrit comme un « Messi » de la mode sénégalaise, l’un des meilleur, quel est le secret de KMG?

Il n’y a pas de secrets, le talent ne suffit pas alors je travaille dure. Je me repose très peu, J’accepte de trébucher et me relever sans hésiter. Parfois, il m’arrive de faire une collection entière dans une seule nuit et je n’ai pas de limites sur la création qui est l’art et pour moi l’impossible est bien possible.

Après des mois de confinement, des mois sans mode, que nous prépare le « geni » KMG?

Je n’ai pas voulu perdre de temps puisqu’il est est précieux.
Pendant le confinement, je passais mon temps à dessiner. J’ai épuisé plusieurs paquets de feuilles blanches. J’ai déjà fait beaucoup de collections. Ils y’en a deux qui sortiront sous peu l’une en forme de livre et l’autre dans des plateformes de communications et des événements de présentation et un dîner de gala. La prochaine collection qui sortira s’appelle « Toundou Niawann ».
(voici quelques images de la collection, ci-dessous)

Pourquoi le choix du livre?

Le choix du livre est juste une nouvelle façon de voir les choses. On veut innover. C’est une façon de manier deux nobles arts que sont la littérature et le stylisme parce qu’il faut savoir voir les choses autrement, toujours sortir du commun et pour être grand il faut arrêter de jouer petit.

KMG a t’il des partenaires en-dehors du Sénégal? 

Des partenaires extérieures ne cessent de solliciter la collaboration du KMG mais il n’y a pas encore de terrain d’entente.

Qu’est que vous dites aux nombreux jeunes qui veulent embraser ce métier d’artiste ?

Qu’ils s’y mettent à fond, c’est un métier noble qui ne paye que l’effort et le sacrifice. C’est comme une balle de tennis, il faut toujours frapper le plus fort et bouger, aller chercher la réussite.

Vision…

Je crois que la vision du KMG est claire. C’est de se entendre par la mode, faire d’abord le déclic de soi-même, aller rivaliser avec les grandes pointures du monde et ce n’est surtout pas un rêve, c’est un travail à faire. Et ensuite quant il y’aura les moyens, aider le monde qui en aura besoin et donner la patte aux jeunes.

Mot de la fin

Je vous remercie, vous la rédaction d’alertesn.com. Je remercie mon staff ainsi que mes partenaires Yoodystudio et autres, Touty Ndiaye Ladyza et tous les mannequins du Sénégal, Lamine Bâ ‘écrivain et une spécialement à toute ma famille et mes employés.

Alertesn 17 décembre 2020

Related Articles

“ Les forces obscures sont-elles déjà ressorties du territoire ?”

La plateforme Avenir Senegaal Bi Nu Begg n’a pas encore tourné la page des violentes manifestations qui ont dernièrement secoué le pays. Dans un communiqué,...

Médina: 112 bâtiments menacent de s’écrouler

Le maire de la Médina a profité, vendredi dernier, du lancement des opérations de désencombrement dans sa commune pour tirer la sonnette d’alarme. Selon Bamba...

Trafic de faux médicaments : La Douane se dédouane et se défausse sur la DPM

Comment une telle quantité de médicaments a été introduite au Sénégal, à l’insu de la douane ? C’est en substance la question que tout...

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Stay Connected

21,806FansLike
2,507FollowersFollow
0SubscribersSubscribe
- Advertisement -

Latest Articles

“ Les forces obscures sont-elles déjà ressorties du territoire ?”

La plateforme Avenir Senegaal Bi Nu Begg n’a pas encore tourné la page des violentes manifestations qui ont dernièrement secoué le pays. Dans un communiqué,...

Médina: 112 bâtiments menacent de s’écrouler

Le maire de la Médina a profité, vendredi dernier, du lancement des opérations de désencombrement dans sa commune pour tirer la sonnette d’alarme. Selon Bamba...

Trafic de faux médicaments : La Douane se dédouane et se défausse sur la DPM

Comment une telle quantité de médicaments a été introduite au Sénégal, à l’insu de la douane ? C’est en substance la question que tout...

Suivi des dossiers des organes de contrôle de L’Etat : Les tiroirs du procureur, vrais mouroirs des rapports

L’impunité est un des grands problèmes en Afrique, et plus particulièrement au Sénégal où des cas de détournements de deniers publics, de corruption, de...

Contrôle des mouvements étudiants/Batailles pas amicale : Enjeux financiers et politiques dans les instances de l’Université

XALIMANEWS: A l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar, l’heure des renouvellements est le moment des batailles, de convoitises, de «mortal kombat» où personne ne...