La dame arrêtée dans une chambre à Darou Karim en même temps que Pape Mamadou Seck, est libre. Les enquêteurs de la Sûreté urbaine (SU) lui ont demandé de rentrer chez elle tout en restant disposée à répondre à toutes les convocations des enquêteurs.

Libération, qui donne l’information dans son édition de ce vendredi, précise que les policiers en sont arrivés à la conclusion que celle qui est présentée comme la petite amie du fugitif n’a rien à voir avec son évasion du Pavillon spécial de l’hôpital Aristide Le Dantec. Le membre présumé de la «Force spéciale» l’a blanchie au cours de son audition.

Le journal ajoute que la deuxième personne arrêtée en même temps que Pape Mamadou Seck, en revanche, reste en détention. Elle est toujours accusée d’avoir aidé ce dernier à se rendre à Darou Karim, en mettant à sa disposition une moto, et de l’avoir hébergé. Le fugitif a essayé de défendre le contraire face aux policiers.

Commenter

Please enter your comment!
Please enter your name here

*

code