Très tôt ce vendredi 30 septembre, les Burkinabé de Ouagadougou ont été réveillés par des tirs qui auraient été tirés du camp de Baba Sy situé près du quartier Ouaga 2000.

Selon plusieurs sources, des militaires en ébullition ont effectué des tirs dans les casernes de Ouagadougou et d’autres villes. Ils bloquent des artères dans la capitale. La TV @rtburkina a cessé d’émettre. La situation est confuse sur place.

africanews.com

Commenter

Please enter your comment!
Please enter your name here