Les forces armées burkinabè ont tué la semaine dernière un chef jihadiste, Tidiane Djibrilou Dicko, qui dirigeait une katiba (unité combattante) du Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans (GSIM), a appris mardi l’AFP auprès de sources sécuritaires.

 

« Tidiane Djibrilou Dicko a effectivement été neutralisé avec une dizaine d’autres terroristes lors d’une frappe aérienne effectuée le jeudi 26 mai, près de Tongomayel », dans la province du Soum, dans le nord du Burkina, a déclaré à l’AFP une source sécuritaire proche de l’état-major de l’armée, confirmant une information de l’agence de presse officielle burkinabè AIB.

Commenter

Please enter your comment!
Please enter your name here

*

code