Connect with us

Société

Mort d’Ibrahima Touré: Ce que dit le rapport d’autopsie qui accable des proches d’Emeu Séne

Publié

le

ALERTENEWS: Accusé de vol au domicile du lutteur Eumeu Sène, Ibrahima Touré est décédé dans les locaux de la Brigade de gendarmerie de la Zone franche industrielle de Mbao.

Il a, auparavant, été lynché par une foule dirigée par des proches du lutteur. C’est pourquoi d’ailleurs, sa famille a déjà déposé une plainte, selon nos informations qui ont été que confirmées le père du défunt. «Nous avons porté plainte pour que justice soit faite. Toute personne commet des erreurs dans la vie. Et nul n’a le droit de se faire justice. Donc, on ne devrait pas battre jusqu’à tuer mon fils Ibrahima. Je regrette le fait que la Gendarmerie attende 24 heures après son décès pour m’informer», confie Mamadou Touré joint au téléphone.

Parlant du drame, M. Touré dénonce les exactions portées par les proches du lutteur Eumeu Sène contre son défunt fils. «Mon enfant a été ligoté et torturé. C’est pourquoi, il a eu des blessures graves avant de mourir», dira-t-il.

Ce que dit le rapport d’autopsie

Ces blessures «graves» sont confirmées par les résultats de l’autopsie de l’Hôpital Aristide le Dantec. Pour Mamadou Touré, «l’autopsie a révélé qu’Ibrahima a eu des plaies traumatiques, contusions multiples sur le tronc et les membres avec hémorragie cutanée musculaire de grande abondance à la suite de coups et blessures par un sujet contendant».

Les faits se sont produits le 02 juillet dernier au quartier Petit-Mbao de la commune de Mbao, vers les coups de 07 heures du matin. L’homme en question s’était introduit dans la maison du lutteur Eumeu Sène pour tenter de dérober une voiture de luxe de marque Range Roover. Poursuivi par la clameur publique, Ibrahima a tenté de s’échapper. Mais, il sera suivi avant d’être attrapé par les riverains qui lui ont fait passer un sale temps, à la suite d’une course poursuite. Grièvement blessé, Ibrahima sera par la suite remis aux gendarmes de la Brigade de la Zone franche industrielle de Mbao qui l’achemineront dans leurs locaux.

Alertés vers 7 heures 45mn, les sapeurs-pompiers se sont déplacés au niveau de la Brigade pour tenter d’évacuer le blessé qui présentait des plaies graves multiples. La victime a été, par la suite, transportée à l’Hôpital de Pikine suite, à une réquisition des gendarmes. Ces derniers de ramener Ibrahima au niveau des locaux de la Brigade de Mbao pour la poursuite de l’enquête. Cependant, vers les coups de 18 heures, Ibrahima Touré va piquer un malaise. Et là aussi, les pandores vont à nouveau saisir les sapeurs-pompiers. Et cette fois-ci, ce sont les sapeurs-pompiers de Pikine qui sont mis en selle pour intervenir. Mais malheureusement c’est pour la découverte du corps sans vie d’Ibrahima dans les locaux de la Brigade de la zone franche industrielle.

Les sapeurs-pompiers ont évacué le défunt Ibrahima Touré tout d’abord à l’Hôpital Idrissa Pouye de Grand-Yoff avant son admission à l’Hôpital Aristide Le Dantec pour les besoins de l’autopsie, Laquelle a révélé les exactions perpétrées contre Ibrahima par ses poursuivants. Ce qui a occasionné son décès dans les locaux de la Brigade de la zone franche industrielle de Mbao qui a ouvert une enquête pour homicide involontaire. D’ailleurs, nos sources nous signalent que deux individus proches du lutteur sont actuellement en garde à vue à la brigade de la Zone franche industrielle.

Agé de 28 ans, Ibrahima Touré a été inhumé hier au cimetière musulman de Pikine

Continue Reading
Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Telephone : 33 842 23 42
WhatsApp : 76 929 08 73
e-mail : alertesn24@gmail.com
Adresse : Ouest-foire cité Air-Afrique(Dakar)
Copyright © 2020 ALERTESN.