29 C
Dakar
mercredi, décembre 2, 2020

Buy now

Sortie d’Aloyse Waly Diouf sur le service de réanimation de Ziguinchor : Le Sudes/Esr se pose en bouclier du Pr Seydi…

ALERTENEWS : Le torchon brûle entre le Syndicat unitaire et démocratique des enseignants du Sénégal, section Enseignement supérieur et recherche (Sudes/Esr) et le ministère de la Santé et de l’action sociale. A la source de la tension, la sortie du directeur de cabinet du ministre de la Santé, Dr Aloyse W Diouf, au sujet des déclarations du Pr. Moussa Seydi concernant les dysfonctionnements relevés au service de réanimation de l’hôpital régional de Ziguinchor.

La tension monte entre les universitaires et le ministère de la Santé et de l’action sociale. Pour rappel, juste après les déclarations du Pr. Moussa Seydi informant que le service de réanimation de la région de Ziguinchor est complètement en vacance compte tenu du manque d’équipements et de son architecture inadéquat, le directeur du cabinet du ministre de la Santé et de l’action sociale, est monté au créneau le lendemain pour un recadrage de communication. « Nous, personnel de santé, le peuple fonde un grand espoir sur nous. Il y a des communications qui doivent se limiter entre nous, parce que nous ne devons pas inquiéter les populations par nos propos, même si on doit leur dire la vérité. Il y a des choses que nous devons régler entre nous », a déclaré Dr Aloyse Diouf.

Des propos qui ont « choqué » le Syndicat unitaire et démocratique des enseignants du Sénégal, section Enseignement supérieur et recherche (Sudes/Esr). A travers un communiqué de presse, le Secrétaire général a tenu à rappeler que « les médecins hospitaliers universitaires ne reçoivent pas d’ordre du ministre et ne sont pas soumis à une quelconque obligation de réserve. Leur autorité, c’est le recteur de leur université ».

Et dans la même foulée, Dr. Oumar Dia d’ajouter : « certains postes dans les centres hospitaliers universitaires sont rattachés à certains statuts universitaires. En tant que titulaire de la chaire de maladies infectieuses, le professeur Seydi est ipso facto chef du service des maladies infectieuses de Fann. L’université le choisit. Le ministre ne fait qu’entériner un choix dans lequel sa compétence est liée ».

Ainsi, il ressort de l’éclairage du Sudes/Esr que le professeur Seydi a des devoirs non pas envers une administration mais envers la vérité et la science. « Ces devoirs et surtout son droit à s’exprimer plus librement que n’importe quel administratif sont garantis par la loi N° 94-79 du 24 novembre 1994 relative aux franchises et libertés universitaires », a précisé Dr Oumar Dia. Jugeant le cours de communication du directeur de cabinet du ministre de la santé et de l’action sociale, inopportun pour le moment, le Sudes/Esr a recommandé au Dr Aloyse Waly Diouf de bien vouloir se renseigner sur l’état du service de réanimation de Ziguinchor. « Si le Dr Diouf éprouve, malgré la crise que nous vivons, le besoin de discipliner ses subordonnés, nous lui suggérons de mener l’enquête pour savoir comment la situation constatée par le professeur Seydi a pu se produire dans des structures dépendant d’un ministère où il occupe un poste si éminent » a renseigné le communiqué du Sudes/Esr. Et de poursuivre : « attirer l’attention de l’Exécutif et au premier chef le Président Macky Sall sur le fait qu’une attaque contre le professeur Seydi est une attaque contre l’université et les libertés qui la fondent. Les universitaires de ce pays, qui font plus que leur part pour lutter contre la maladie à coronavirus, ne sauraient la tolérer ».

…Le Forum civil dans la BATAILLE…

Dans la veine, le coordonnateur du Forum Civil est sorti de son silence pour prendre la défense du Pr. Moussa Seydi en qualifiant d’«attitude irresponsable » la réaction du ministère après les déclarations du Pr. Moussa Seydi. Selon lui, il y a une volonté manifeste d’étouffer une vérité qui dérange. Et de conclure : « le Pr. Moussa Seydi est bel et bien dans son rôle de soignant en demandant que tout le nécessaire soit mis à la disposition des équipes de terrain »¬¬

… le SAES aussi

«Le SAES ne saurait cautionner de telles attaques de quelques bords qu’elles viennent et les condamne fermement». C’est de cette manière assez ferme que le Bureau national du SAES et la Section FMPO ont exprimé, dans un communiqué parvenu à la Rédaction de Sud hier, mardi 28 avril, «tout leur soutien et leur solidarité au camarade Moussa Seydi» dont soutiennent-ils, «le seul tort est d’inviter à relever le plateau de l’unité de réanimation de l’hôpital de Ziguinchor». Conséquences : «il fait l’objet d’attaques qui ne se justifient point», regrettent le Saes et la section FMPO.

Le Saes de rappeler que «depuis le 2 mars 2020 le Sénégal ne cesse d’enregistrer des cas de Covid-19 qui, jour après jour, augmentent et préoccupent les autorités et les Sénégalais. En dépit de ce flux important de patients, le Pr Seydi et son équipe se donnent corps et âme pour une meilleure prise en charge des malades dans tous les centres de soins dédiés».

Et d’ajouter : «c’est dans ce cadre que le camarade Seydi, visite, sous une température caniculaire, les centres du Sénégal abritant des patients Covid-19 pour s’assurer de leurs meilleures conditions de traitement, faire une évaluation technique de la qualité de prise en charge, encourager les équipes, échanger sur les difficultés et voir comment y trouver des solutions avant de rencontrer les gouverneurs responsables dans la lutte contre le Covid-19». «C’est le lieu de remercier et de féliciter tout le personnel médical pour son engagement. Le Sénégal doit être fier du Professeur Moussa Seydi dont l’expertise, l’engagement au service de la communauté et le patriotisme forcent l’admiration à travers le monde».

Mais, «inopportunément, déplore-t-il, plutôt que de recevoir des encouragements et des félicitations des autorités du Ministère de la Santé et de l’Action sociale en ces moments anxiogènes, notre camarade (…), fait l’objet d’attaques qui ne se justifient point».

Related Articles

Rangou est libre depuis hier

ALERTENEWS: Fatoumata Barry dite Rangou, placée sous mandat de dépôt, depuis le 5 juin dernier, pour diffusion d'images contraires aux bonnes mœurs, proxénétisme et...

Covid-19: 48.000 nouveaux cas en Afrique

ALERTENEWS: La région africaine de l’Oms a signalé la semaine dernière environ 48.000 nouveaux cas et un peu moins de 1.000 nouveaux décès la...

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Stay Connected

21,146FansLike
2,466FollowersFollow
0SubscribersSubscribe
- Advertisement -

Latest Articles

Rangou est libre depuis hier

ALERTENEWS: Fatoumata Barry dite Rangou, placée sous mandat de dépôt, depuis le 5 juin dernier, pour diffusion d'images contraires aux bonnes mœurs, proxénétisme et...

Covid-19: 48.000 nouveaux cas en Afrique

ALERTENEWS: La région africaine de l’Oms a signalé la semaine dernière environ 48.000 nouveaux cas et un peu moins de 1.000 nouveaux décès la...

Mame Mbaye Niang: «Si Mahmoud Saleh déborde de son vase, on va m’entendre”

ALERTENEWS: 30 commandos républicains en mission défense du Macky dans les médias. L’info a récemment défrayé la chronique. Et Mame Mbaye Niang, chef de...

Grand Yoff: O. D. D. viole sa nièce de 12 ans

ALERTENEWS: Les appels répétitifs des associations qui luttent contre les violences faites aux femmes laissent de marbre les tontons "saï-saï" qui rôdent autour de...