Connect with us

Chroniques

Macky se croit à la tête d’un troupeau

Publié

le

C’est Macky qui était attendu, c’est Marième qui est venue. La République marchant sur la tête, le leader de l’APR ne s’en embarrasse même plus de la forme. Face aux populations dans le désarroi, il n’a que du riz et des promesses.

Ce dimanche 13 septembre, tels des chiffonniers, les militants de l’APR se sont donnés en spectacle. Les partisans de Pape Gorgui NDONG et ceux de Cheikh Ahmed Tidiane THIAM de l’AGEROUTE, qui se disputaient des motopompes, en sont arrivés à se balafrer. Comme jadis au Far West, les revolvers en moins, des couteaux et des machettes ont été tirés de leurs fourreaux pour montrer la direction que les motopompes devraient prendre. Pendant que ceux qui sont au pouvoir se disputent ces engins pour tirer les eaux pluviales de leurs domiciles, les autres sinistrés, totalement à l’abandon, tentent de vivre avec les inondations, comme l’avait préconisé Macky SALL avec le coronavirus.

Tout le monde sur la terrasse avec ce qui peut être sauvé, le reste est abandonné aux eaux qui envahissent même les toilettes, créant ainsi un cocktail dégueulasse vecteur de toutes les sortes de parasites. Pourtant, ceux-là sont privilégiés, car disposant d’une terrasse. Pour beaucoup d’autres, les habitants des Parcelles dites assainies à Keur Massar notamment, c’est la résignation affligée. Les membres de la famille sont éparpillés dans différents endroits, la maison abandonnée aux eaux. Dans ce contexte, vaut mieux, comme le fait d’ailleurs le ministère de la Santé et de l’Action sociale, ne plus essayer d’ameuter les populations sur les cas tout court, les communautaires à plus forte raison. Et comme semble le privilégier l’Institut pasteur, vaut mieux axer les tests sur ceux qui veulent sortir du pays. Pour les impactés des inondations, le coronavirus passe désormais au second plan. De nombreuses associations qui œuvraient dans la sensibilisation, s’organisent maintenant pour l’évacuation des eaux. Dans ces quartiers durement éprouvés, l’arrivée des secours de l’Etat n’est même plus scrutée.

Des élèves ont fait leurs examens en ayant les pieds dans les eaux qui ont envahi leur salle de classe. La vidéo, devenue virale, n’a suscité aucune réaction responsable de la part du gouvernement qui trouvait qu’il s’agissait, comme les années précédentes, d’eaux stagnantes. Ce n’est qu’une semaine plus tard, quand d’autres millimètres de pluies se sont abattues sur Dakar, que Macky SALL s’est rappelé qu’il avait mis en place un Programme décennal de lutte contre les inondations (PDLI). Dans notre dernière chronique, nous vous parlions des priorités des Sénégalais que Macky SALL a laissées de côté pour prendre soin des projets des investisseurs étrangers. Inutile donc de revenir sur ce qu’il n’a pas fait en amont pour éviter à ses compatriotes ces longues nuits sans sommeil. Le plus affolant, c’est la réaction de Macky SALL face à ce désastre. Non seulement il n’a pas mis les pieds dans les zones touchées, au chevet des populations impactées, mais Macky SALL a attendu que les victimes soient enterrées pour se prononcer directement sur cette tragédie. Il aurait mieux fallu qu’il ne parle pas.

«Je dois préciser que nous sommes dans le cadre du dérèglement climatique. Un phénomène mondial, global, qui fait que de plus en plus, surviennent des situations difficiles, soit des inondations, ou des sécheresses». En entendant Macky SALL débiter ces inepties, beaucoup sont tombés à la renverse. Mais, c’était avant que le leader de l’APR ne les prend pour responsables, après la météo, du malheur qui arrive. «Il faut que nous changions de comportement, en commençant par l’arrêt des constructions et installations sur les voies d’eau», déclare-t-il avant de d’extirper le mot « inondations » de son Laïus. Pour Macky SALL,qui croit s’adresser à un troupeau de moutons incapables de comprendre ce qui se passe, il est question «d’eaux ruisselantes» et «d’eaux stagnantes». S’agissant du Programme décennal de lutte contre les inondations (PDLI) et des 750 milliards qu’il aurait engloutis, il n’a presque pipé mot. «Le gouvernement va présenter prochainement le plan de lutte décennal, et surtout un nouveau schéma, pour que des financements complémentaires soient trouvés afin de boucler ce programme décennal. A cette occasion, toutes les informations seront mises à la disposition des populations», a-t-il marmonné, laissant le soin aux Sénégalais de comprendre ce qu’il cherche à leur dire c’est-à-dire rien du tout.

Avant de trouver des financements complémentaires, il fallait faire le bilan de ceux déjà mobilisés depuis 2012. Mais, cette logique aussi banale Macky SALL qui se croit à la tête d’un troupeau, n’entend pas se l’appliquer. Comme avec les ressources du pays, il gère comme bon lui semble, selon ses envies et humeurs. Comme un certain IBK, il comprendra, tardivement, qu’on ne peut narguer continuellement son peuple même en misant sur sa pauvreté pour pérenniser son pouvoir.

Mame Birame Wathie

Continue Reading
Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Telephone : 33 842 23 42
WhatsApp : 76 929 08 73
e-mail : alertesn24@gmail.com
Adresse : Ouest-foire cité Air-Afrique(Dakar)
Copyright © 2020 ALERTESN.